Comprendre l’acné adulte hormonale

Posted on

Comment l’équilibre hormonal est-il étroitement lié au concept d’équilibre Yin (féminin) et Yang (masculin) dans la médecine traditionnelle chinoise ?

Pourquoi une acné est-elle forcément hormonale ?

Quel impact cet équilibre a-t-il chez les femmes touchées par l’acné adulte récalcitrante ?

Dans la vie, tout est une question d’équilibre, et ce n’est pas sans raison que j’avais choisi comme nom « The Good Balance » pour mon blog. Parmi les personnes touchées par l’acné adulte que j’accompagne, j’ai rencontré beaucoup de femmes ayant un déséquilibre entre les énergies masculines et féminines, ce qu’on appelle les énergies Yin et Yang en Médecine traditionnelle chinoise (Yin pour le féminin et Yang pour le masculin). Vous allez peut-être vous dire : ” mais que raconte Alexandra ? “. Suivez-moi jusqu’au bout, vous allez comprendre là où je veux en venir…

L’énergie féminine, dite « Yin », c’est la capacité à être dans le ressenti, dans la connaissance de soi, la prise de recul et la lenteur ; alors que l’énergie masculine, c’est plutôt la capacité à être davantage dans l’action, le dynamisme, la stratégie et la rigueur.

Au cours de mes accompagnements, j’ai remarqué qu’un grand nombre de femmes touchées par l’acné adulte étaient souvent dominées par l’énergie « Yang ». Je reviendrai sur le rapport entre ces énergies et l’équilibre hormonal, mais pour bien comprendre mon raisonnement, commençons d’abord par revenir à la base.

Quand tout va bien dans notre corps

Les femmes fabriquent beaucoup d’hormones féminines (dont les principales sont l’œstradiol et la progestérone) et elles fabriquent un peu d’hormones masculines dont la plus connue est la fameuse testostérone.
Rappelons que les hormones sont des messagers chimiques qui influencent le fonctionnement de nos cellules et de nos organes. Il existe de nombreux types d’hormones dans le corps et, bien que chacune ait une fonction différente, elles sont toutes influencées par une autre parce qu’elles travaillent souvent en binôme.

Les hormones sont produites, stockées et sécrétées via un réseau de glandes qui composent notre système endocrinien. Voici un schéma qui montre ces différentes glandes du système endocrinien et quelles hormones sont sécrétées par celles-ci :

 

 

Ce sont nos glandes endocrines qui contrôlent notre croissance, notre développement, notre fertilité, notre métabolisme, notre humeur, notre sommeil et notre digestion.
Nos niveaux d’hormones fluctuent naturellement et font partie de notre cycle de vie.

En tant que femme, il est donc normal que nos hormones fluctuent et changent pendant notre cycle menstruel ; elles augmentent d’ailleurs pendant la grossesse et elles diminuent avant la ménopause.
Pendant le cycle menstruel, les œstrogènes et la progestérone fluctuent lorsque le corps se prépare à l’ovulation et donc à une éventuelle grossesse. S’il n’y a pas de grossesse, notre production d’hormones diminue, ce qui aboutit à la menstruation et c’est alors qu’un nouveau cycle menstruel commence. Lorsqu’une femme approche 50 ans, sa production d’hormones diminue naturellement, ce qui entraîne des règles moins fréquentes et c’est lorsque ses règles finiront par s’arrêter, qu’elle aura atteint la ménopause.

 

Un vrai problème qu’on préfère oublier

Malheureusement, notre mode de vie actuel a un impact énorme sur notre vie hormonale et notre corps n’est pas programmé pour gérer cela. Nous sommes souvent extrêmement stimulés de toutes parts, nous sommes ce qu’on appelle communément « stressés », parce que notre corps est mis à rude épreuve au quotidien. Ces épreuves sont diverses, cela va de la pression que nous pouvons vivre au quotidien, notamment au travail, avec les écrans, les notifications de nos téléphones, etc., parce que nous devons gérer de multiples tâches, et parce que nous subissons des pollutions en tout genre. Que nous nous en rendions compte ou non, nous faisons subir beaucoup de choses à notre corps.

De nombreuses personnes vivent de manière “automatique“,  conditionnées à devoir travailler « pour gagner leur vie »; certaines ont été poussées plus que d’autres par leurs proches à emprunter des voies qu’elles n’auraient probablement pas choisies par elles-mêmes; certaines ont voulu faire “leurs preuves” et travaillent énormément, elles se sont souvent épuisées physiquement et moralement au point de s’oublier complètement. Ces personnes souffrent d’anxiété, parfois sans même s’en rendre compte. Sans parler, bien entendu, du nombre croissant de pollutions en tout genre que nous inhalons et ingurgitons au quotidien qui épuisent davantage notre corps. Cela fait beaucoup de choses à gérer pour un corps…et c’est quelque chose que nous avons malheureusement tendance à oublier (c’est parfois plus facile de ne pas y penser, mais tôt ou tard, notre corps nous rattrape ! ).

A l’ère du numérique, dans un monde où tout va de plus en plus vite, où il « faut » réagir vite et bien, notre cerveau et notre corps sont totalement épuisés. Force est de constater à quel point le niveau de vigilance et de concentration ont diminué pour un grand nombre de personnes. Toi qui lit cet article, as-tu l’impression d’être toujours présent(e) à ce que tu fais ? Te sens-tu souvent accaparé(e) par tes pensées, parfois même perdues au cœur de ton mental sans même savoir ce à quoi tu pensais ? Je suis certaine que c’est le cas. C’est la raison pour laquelle de nombreuses personnes s’essaient à la méditation ou à d’autres pratiques psychocorporelles dans l’espoir de reprendre le contrôle de ce corps surstimulé, de ce mental si chargé.

Qui nous a imposé de nous adapter à ce rythme effréné qui ne respecte en rien notre rythme biologique ? Qui a bien pu nous imposer cela ? Les professionnels du marketing, les réseaux sociaux, le gouvernement, nous-mêmes ? Nous avons tous notre part de responsabilité. Notre santé est notre responsabilité. Il n’est donc pas question d’incriminer qui que ce soit ici parce que cela n’est pas mon propos. Toutefois, il est indispensable de rappeler les raisons pour lesquelles nous subissons des déséquilibres hormonaux qui ont des conséquences sur notre peau et parfois bien plus “graves” sur notre santé.

Lorsque j’échange avec mes clients, ils me confient qu’ils répondent fréquemment à messages professionnels (mails, sms) pendant leurs vacances et leurs week-ends; ils me partagent qu’ils rencontrent bien des difficultés à se “couper” de leurs écrans. Outre le fait qu’avec le numérique, nos interlocuteurs attendent souvent que l’on soit plus réactifs (et que nous répondions ainsi plus rapidement à leurs demandes), il ne faut pas oublier que les écrans ont la particularité de nous rendre accro. Rester longuement devant des écrans, et souvent en soirée, a un impact considérable sur notre rythme circadien. La lumière bleue des écrans LED inhibe la sécrétion de mélatonine, hormone de régulation du sommeil, de l’appétit, également impliquée dans le système immunitaire.

Et oui ! Le système hormonal est relié à tous les systèmes du corps grâce à nos hormones ! Comme je l’ai évoqué précédemment, en contrôlant de nombreuses fonctions de l’organisme tels que le métabolisme, la croissance, l’activité sexuelle ou même la contraction de nos muscles lisses et cardiaques, le système endocrinien est également lié au système nerveux.

Vous comprenez certainement peut-être mieux à quel point il est indispensable de faire un travail global lorsque nous avons un déséquilibre hormonal. C’est ce que je m’efforce d’expliquer par tous les moyens dans les ressources que je publie en ligne.

Trop de temps passé sur les écrans augmente l’anxiété, la pression sanguine et le rythme cardiaque. Je peux en témoigner étant donné que je travaille en ligne, mon sommeil s’est considérablement détérioré à partir du moment où j’ai passé de plus en plus  de temps sur mon écran. Je sentais que mon cœur battait plus vite au moment de me coucher et je rencontrais de sérieuses difficultés à m’endormir alors que je suis habituellement une vraie marmotte. J’ai dû m’astreindre à respecter un cadre rigoureux et des horaires qui respectent au mieux mon horloge biologique afin de retrouver un sommeil réparateur.

En dehors du numérique, puisque nous vivons souvent à 100 à l’heure, nous cherchons souvent à gagner du temps. C’est pourquoi nous consommons souvent des produits remplis de perturbateurs endocriniens qui nuisent gravement à notre santé (sans même y penser ou nous en rendre compte ! ). Nous nous faisons séduire par le discours des professionnels du marketing qui sont souvent très doués dans la psychologie de l’acheteur et qui, par conséquent, sont plutôt habiles pour venir toucher nos émotions et nous inciter à consommer. Au bout du compte, nous voulons gagner du temps. Mais en gagne-t-on vraiment ? Je n’en suis pas certaine. C’est là que notre corps nous rappelle à l’ordre par la maladie.

Ce qu’il faut regarder de près

Notre équilibre hormonal est donc vital pour un corps et un mental sain. Comme nous venons de l’évoquer brièvement, il peut être perturbé de multiple manières. Trop d’anxiété, trop de stimulations, une mauvaise alimentation (ou pas adaptée à notre constitution), une mauvaise santé, trop (ou pas assez) d’exercice, la prise de médicaments, d’hormones de synthèse qui leurre les glandes endocrines de notre cerveau, et une surcharge toxique générale provoquent une perturbation du niveau de nos hormones.

Lorsque notre corps produit trop ou peu d’une certaine hormone, on parle alors de « déséquilibre hormonal ».  C’est le cas de toutes les acnés, que ce soit les acnés des adolescents, comme les acnés adultes. Quelque soit le déséquilibre dans votre corps, quelque soit la cause : votre acné est forcément hormonale puisque tous les systèmes du corps et tous les organes sont liés entre eux !

Imaginons, vous souffrez d’une acné dite « digestive » et que votre intestin est donc poreux, il n’assimile ainsi plus les nutriments et les vitamines indispensables pour votre bonne santé. Cela a pour conséquence une réaction en chaîne dans votre corps et cela provoque forcément un déséquilibre hormonal parce que votre métabolisme ne remplit plus ses besoins en nutriments et en vitamines au quotidien ! Vous aurez beau prendre des compléments alimentaires, avec un intestin poreux : cela ne suffira pas !

Imaginez maintenant que votre foie, qui a un impact énorme dans notre bien-être hormonal (ce que j’expliquais dans cet article) ne parvient plus à gérer toutes les toxines de votre quotidien que vous ingurgitez (médicaments, stress, etc.). Ces toxines se retrouvent à stagner directement dans votre sang parce que votre foie ne remplira plus son rôle de régulateur des taux d’hormones en décomposant et en éliminant ces messagers chimiques du corps lorsqu’ils ne sont plus requis. Cela accentue considérablement vos déséquilibres hormonaux. N’oublions pas que les hormones sont véhiculées par le sang jusqu’à leurs cellules cibles et elles ne doivent ainsi pas être perturbées sur leur trajet pour le bien-être de tout votre corps (et de votre système hormonal) !

Lorsque le foie devient congestionné à cause des multiples toxines, il ne pourra donc pas fonctionner correctement. Si le foie ne peut pas traiter ou transformer efficacement les hormones, les différents systèmes du corps seront déséquilibrés, ce qui entraînera donc à un déséquilibre hormonal.

Aussi, si vous avez pris un contraceptif hormonal pendant plusieurs années, puisque votre cerveau a été leurré par les hormones de synthèse, le lien entre vos glandes endocrines du cerveau et vos ovaires ne se fait donc plus naturellement. C’est la raison pour laquelle vos menstruations ne reviennent pas, que vous êtes déréglées, et/ou que vous avez de l’acné. Malheureusement, nous ne sommes pas tous égaux en terme de santé parce que nous n’avons pas tous le même bagage génétique; certaines retrouveront leur équilibre hormonal rapidement, pour d’autres le chemin sera plus long. Il va donc falloir vous armer de patience, vous entourer d’un bon professionnel en qui vous avez pleinement confiance pour effectuer un gros travail global sur vous-même pour rééquilibrer votre corps. C’est ce que je fais au quotidien avec mes clientes touchées par l’acné adulte.

En ce qui me concerne, je ne suis pas adepte des traitements (et même l’administration des plantes) qui vont, par exemple, redéclencher les menstruations parce que cela altère souvent un autre système du corps. Il est indispensable de comprendre que l’administration de traitements naturels et/ou chimiques peut accentuer votre problématique parce que le corps a besoin de retrouver son équilibre global.

En fonction de/des l’hormone(s) impliquée(s), une femme présentera divers symptômes, notamment des troubles de l’humeur, une prise/perte de poids, des problèmes digestifs, de l’acné, des irrégularités menstruelles, des problèmes de fertilité, un syndrome prémenstruel plus ou moins aigu, de la rétention d’eau, des maux de tête, des insomnies, des douleurs mammaires, de l’anxiété, des fringales et une perte de libido.

Le déficit que j’ai constaté chez mes coachées

Une grande partie des femmes que j’accompagne ont souvent un taux d’hormones sexuelles mâles plus important que la moyenne, à savoir les taux de testostérones et d’androgènes (responsables des problèmes d’acné). C’est le fameux déficit en énergie Yin, l’énergie féminine que j’évoquais précédemment. En réalité, elles sont plus dans l’énergie dite Yang et produisent moins d’hormones féminines (ou leur production est altérée par plusieurs facteurs que nous tâchons de mettre en avant ensemble). Ce sont souvent des femmes très actives, très dynamiques et qui ont des difficultés à se mettre au contact de leurs ressentis. J’ai également constaté qu’elles présentaient des problèmes de libido dont je reparlerai dans un autre article.
Lorsque ces femmes sont soumises à des fluctuations hormonales importantes, elles vont donc provoquer un excès de fabrication d’hormones masculines par le cortex surrénal, ce qui va les amener à souffrir d’hyperandrogénie.

Le lien entre énergies et équilibre hormonal

En médecine traditionnelle chinoise, l’équilibre hormonal est donc étroitement lié au concept d’équilibre Yin (féminin) et Yang (masculin).
Bien que le Yin et le Yang soient de nature opposée, ils dépendent l’un de l’autre pour fonctionner correctement.

L’équilibre hormonal se produit lorsque le Yin et le Yang s’échangent en douceur, laissant place au changement et à la transformation. De la même manière que les œstrogènes et la progestérone doivent être équilibrés, le rapport Yin-Yang doit l’être également. En effet, s’il y a trop ou pas assez de Yin ou de Yang, le corps subira de nombreux déséquilibres, ce qui entraînera un déséquilibre hormonal.

Il faut savoir qu’un déséquilibre hormonal ne se produit pas du jour au lendemain. Il faut du temps avant que les symptômes ne deviennent apparents.

Ainsi, si vous avez pris une hormone de synthèse pendant des années, ou si vous avez été au contact de nombreux perturbateurs endocriniens, de toxines diverses, votre corps peut mettre du temps à se rééquilibrer et il aura certainement besoin d’un sérieux coup de pouce.

Voici quelques exemples de profils que je rencontre fréquemment en coaching

Une personne sédentaire qui s’assoit trop et qui a une mauvaise alimentation risque de se retrouver avec une lourdeur et une congestion (trop de Yin) dans la partie inférieure de son corps. Lorsque le sang ne peut pas circuler correctement et qu’il y a une accumulation de liquides (pas assez de Yang pour déplacer le Yin), des problèmes tels que des maux de dos, des varices, des jambes douloureuses, une pilosité plus importante, des problèmes de peau et des règles douloureuses peuvent survenir. Je faisais moi-même partie de ce type de profil lorsque j’avais de l’acné.

A l’inverse, une femme qui fait trop d’exercice sans repos suffisant (trop de Yang) finira par mettre trop de pression sur son corps et elle videra ses réserves vitales. Lorsque les réserves d’une personne, qui sont stockées dans les reins et les surrénales s’épuisent (là où sont sécrétées les hormones sexuelles), des symptômes tels que la fatigue, de l’acné, une faible libido et un manque d’appétit sont très fréquents. Si le corps produit ainsi un taux d’hormones inférieur à la normale (carence en Yin), cela peut entraîner un déséquilibre hormonal. Cela peut également entraîner une aménorrhée (pas de règles), ou bien une infertilité due à des problèmes d’ovulation. Ce sont des symptômes que je rencontre de plus en plus fréquemment parmi les femmes que j’accompagne.

Afin de venir à bout de ces problématiques et obtenir un effet régulateur sur le corps pour un rééquilibrage hormonal naturel, il sera donc indispensable de s’intéresser au fonctionnement des organes qui jouent un rôle important dans la régulation du cycle menstruel. En parallèle, comme vous le savez puisque j’en parle régulièrement et que c’est ma spécialité, il faudra travailler sur l’équilibre du mental et des émotions pour apaiser le système nerveux (directement en lien avec le système hormonal).

Vous l’avez compris, il n’existe pas de remède miracle, sinon il y a bien longtemps qu’il n’y aurait plus  personne souffrant d’acné adulte ! En revanche, il est indispensable de vous préparer à l’idée qu’il vous faudra peut-être travailler sur plusieurs mois, avec un thérapeute expérimenté, formé à différents outils pour vous aider à retrouver VOTRE GOOD BALANCE. Si vous souhaitez recevoir des informations concernant la réouverture des candidatures à mes coachings individuels, ou à mon programme en ligne A Fleur de Peau, n’hésitez pas à enregistrer votre adresse email ici.

Voici quelques recommandations que vous pouvez mettre en place par vous-même :

  • Mangez des aliments biologiques et, si vous n’êtes pas végétarien, mangez des viandes sans hormones lorsque cela est possible pour vous. Les pesticides et les produits chimiques  utilisés pour traiter les produits alimentaires ainsi que les hormones qu’on retrouve dans les produits animaux contiennent des substances synthétiques semblables à des œstrogènes qui ont des effets négatifs sur nos organes et notre système endocrinien.
  • Ajoutez plus de chou, de brocoli, de choux de Bruxelles et de chou-fleur à votre alimentation. Ces légumes crucifères contiennent du di-indolyméthane (DIM), qui aide à décomposer l’estradiol dans le corps. Trop d’estradiol (une forme d’œstrogène produite dans le corps) peut contribuer à la douleur mammaire, à la prise de poids, aux sautes d’humeur, à une faible libido et au cancer du sein et de l’utérus.
  • Éliminez la caféine, la nicotine et l’alcool qui sont des stimulants qui épuisent vos glandes surrénales, ce qui entraîne un déséquilibre hormonal.
  • Prenez du temps pour vous et pour vous reposer ! Faites ce que vous aimez et si vous vivez en couple : faites l’amour (mais les plaisirs seuls sont tout à fait possibles aussi) ! Prendre du plaisir sera bénéfique pour votre système hormonal. J’en ai parlé d’ailleurs parlé dans cet article.

J’espère que cet article vous aura permis de vous éclairer et de vous inspirer. N’hésitez pas à le partager autour de vous et/ou à me laisser un petit commentaire pour me dire que vous êtes passé par là. 🙂

Prenez bien soin de vous !

Alexandra Vignon

0 Comments

Leave a comment

Your email address will not be published.

0