Vivre en harmonie avec sa lune intérieure

Posted on

Namasté,

Aujourd’hui, nous allons parler un peu plus de notre corps, notre temple sacré, et plus spécifiquement d’un sujet proprement féminin, les menstruations. Sujet tabou qui ne devrait pas l’être : c’est pourquoi j’en parle ouvertement ici. Il me semble d’ailleurs, qu’on en parle de plus en plus, c’est une bonne nouvelle!
La gestion des menstruations n’est pas forcément simple pour toutes les femmes. Beaucoup de femmes sont sujettes au syndrome prémenstruel. Certaines les gèrent très bien et ne ressentent aucun symptôme, d’autres ont des règles très douloureuses qui les mettent complètement « à terre » : qu’elles prennent la pilule ou non. Toutes les femmes ne sont pas égales en matière de menstruation (et en matière de santé d’ailleurs, c’est valable pour tout le monde : hommes et femmes).

Comme vous le savez certainement, et c’est ce qui fait toute la beauté de la féminité, nous sommes conçues de manière à ce que notre cycle menstruel soit synchronisé avec le cycle de la lune. La lune est donc l’énergie vitale féminine par excellence. Je trouve cela absolument merveilleux et c’est pourquoi j’attache beaucoup d’importance à son ascension dans le ciel.
Afin d’être en totale harmonie avec elle, j’ai fait le choix de ne pas prendre la pilule, depuis plusieurs années. Selon moi, lorsque nous sommes dans une perspective de vivre « tout naturel », en « pleine conscience », il n’est pas concevable de vivre sous hormones de synthèse, qui, selon moi, coupe les femmes de leur corps, de leurs sensations et de leurs émotions…mais ceci est un autre sujet.

Je considère qu’il faut prendre le temps de vivre en harmonie et en amour avec notre nature profonde, qu’il  est nécessaire de prendre soin de notre corps, notre temple, véhicule de notre âme : il/elle nous le rendra.

Le cycle menstruel est constitué de quatre phases croissantes qui sont calquées sur celles de notre belle lune :

– Les quatorze premiers jours correspondent à la lune croissante, au moment où le taux d’œstrogènes augmente dans le corps.
– Le 14ème jour est celui de la phase d’ovulation. C’est le moment où l’énergie vitale libère l’ovule…durant la pleine lune.
– Du 14ème au 28ème jour, c’est la phase prémenstruelle qui correspond à la lune décroissante. C’est le moment où le taux de progestérone augmente dans le corps, de manière à ce que l’utérus reçoive l’embryon dans l’éventualité où il y aurait fécondation.
– Le 28ème jour est à la phase des menstruations qui correspond à la nouvelle lune. C’est le moment où les hormones chutent, l’endomètre se détache de l’utérus pour libérer l’ovule non fécondé.
Malheureusement, avec nos styles de vie moderne, nos nouvelles manières de nous alimenter, etc., de plus en plus de femmes ne sont plus en harmonie avec le cycle de la lune. Il est toutefois possible d’y remédier en restant très à l’écoute de son corps.

La phase de menstruation, dans certains cas (cela dépend des femmes), s’achève donc après la nouvelle lune. Et, pendant cette période très intense, il arrive que nous devions gérer quelques petits « aléas » (type douleurs intenses, diarrhées, fatigue extrême, voir même vomissements pour certaines). J’avais donc envie de vous partager mes petits trucs pour apaiser ces maux.
Comme Luisa Francia le décrit justement dans son ouvrage, Dragontime : Magic and Mystery of Menstruation, les menstruations de la nouvelle lune nous invite à entrer dans une période d’introspection. Elle parle d’ailleurs d’énergie introvertie. Durant ce temps, les anxiétés, les souvenirs et les expériences désagréables peuvent resurgir : c’est un temps fort pour la guérison. C’est donc un moment pour lequel il faut accepter de s’arrêter quelques jours pour entrer dans un moment d’introspection.

En ce qui me concerne, mes menstruations sont plutôt longues (7 jours) et mon flux est relativement faible. A dire vrai, je pourrais garder ma coupe menstruelle de taille 1 (soit la plus petite taille) toute une journée sans la vider, c’est pour dire à quel point je ne saigne pas beaucoup…
Généralement, pendant les trois premiers jours, mon flux est vraiment très faible et je n’ai pas de douleur. C’est lors du 3ème jour que je commence à avoir mal car je sens l’endomètre qui se décroche de mon utérus. Selon le rythme que j’ai eu dans le mois (fatigue, écarts alimentaires, stress, etc…), j’ai plus ou moins de symptômes pendant ce fameux 3ème jour. Toutefois, lorsque les meilleures conditions de « vie saine » n’ont pas été réunies durant le cycle, elles entraînent alors des douleurs pendant mes menstruations, voir même des nausées. Voici ce que je mets en place pour y remédier :

♥ Je bois des tisanes de feuilles de framboisiers et de sauge. Lorsque j’en trouve, je prends directement les feuilles en vrac dans ma Biocoop. Sinon je prends la marque « Biotope des montagnes » qui provient de Soudorgues, tout près de chez moi, dans les Cévennes.

♥ Je prends  du framboisier en gemmothérapie, plus communément appelée la médecine des bourgeons. A la maison nous sommes de gros adeptes de phytothérapie et de gemmothérapie. L’idéal est de prendre la marque Herbalgem, pionnière en la matière. En ce moment je prends la marque Vitaflor, c’est ce que j’ai trouvé dans la pharmacie près de chez moi.

♥ Je mets en place quotidiennement de la cohérence cardiaque !!!! Une aide très précieuse que je préconise pour tout ! Il faut RESPIRER car, lorsque nous avons des douleurs ou que nous sommes stressés, nous oublions bien souvent de respirer : il faut ainsi éviter de rester en apné…

♥ Vous pouvez, à l’aide d’huiles essentielles diluées dans de l’huile végétale (huiles essentielles de lavande dans de l’huile végétale de noisette par exemple), vous masser avec un bol kansu (utilisé en ayurveda pour masser les pieds ou le dos, mais il est possible de les utiliser pour tout le corps). 

S’occuper pour oublier la douleur ! C’est très important ! Il faut essayer de se mettre un groooos coup de pied au derrière pour s’obliger à faire quelque chose qui occupe l’esprit. Et si possible, en extérieur…éviter de rester enfermer…

La bouillotte ! Fidèle alliée en ce qui me concerne. La chaleur aide mon endomètre à se défaire des parois de l’utérus.

♥ Vous pouvez également prendre des fleurs de Bach type « Rescue », mais je peux vous assurer que si vous avez déjà fait ce que je préconise ci-dessus : vous n’en aurez pas besoin.

Pour remédier au syndrome prémenstruel, voici quelques conseils à mettre en place tout au long du cycle :
Dormez suffisamment et de façon régulière de manière à ce que vos hormones ne soient pas déboussolées !
Mangez sainement : veillez à un bon apport en protéines (végétales ou animales selon vos convictions ou vos habitudes), en oméga (une bonne balance en oméga 3-6-9), en minéraux et en vitamines (miam miam fruits, légumes, graines & oléagineux!).

♥ Une petite cure de Shatavari de chez Ayur-vana par exemple (en respectant bien la posologie). Je la conseille à toutes mes clientes qui ont des problèmes de cycle afin d’éviter d’utiliser des plantes comme le gattilier qui est à prendre avec de grandes précautions. Le shatavari est utilisé en Ayurveda comme régénérateur tonique du système reproducteur féminin. Il permet d’atténuer les symptômes du syndrome prémenstruel. C’est un précieux soutien pour les menstruations difficiles.

Respirez de façon à gérer les possibles manifestations de votre stress quotidien. Cela vous aidera grandement. Méditez, yogatez : utilisez tous les outils qui vous conviennent à partir du moment qu’ils vous permettent de rester PEACE au maximum.

Et vous les beautés, que faites-vous avec votre corps sacré pour remédier au syndrome prémenstruel ?

Pour aller plus loin : voici les lectures (+ film à regarder) que je vous conseille (je prévois des articles à leur sujet!). Il existe beaucoup d’ouvrages sur la thématique des menstruations évoquée aujourd’hui (plus spécifiquement à propos du rapport avec le cycle de la lune ou le syndrome prémenstruel), j’en oublie sans doute. Je vous invite donc à partager vos références en commentaire. Partageons et semons des petites graines de bienveillance tout autour de nous! 

Arnal Bérangère, Le Syndrome prémenstruel. Les solutions naturelles, 2014.
Briden Lara, Period Repair Manual : Natural Treatment for Better Hormones and Better Periods, 2015 (nouvelle édition prochainement).
Fabianova Diana, Moon Inside you (film), 2009.
Francia Luisa, Dragontime : Magic and Mystery of Menstruation, 1991.
Gray Miranda, La femme lunaire, 1996
Gray Miranda, Lune Rouge, 2013.
Gray Miranda, La femme optimale, 2015.
DeAnna L’AM, Le fil rouge, manuel de tes premières lunes, 2015.
Naish Francesca, The Lunar Cycle: Astrological Fertility Control, 1989.
Naish Francesca, Natural Fertility: The Complete Guide to Avoiding or Achieving Conception, 2005.
Nissim Rina, Mamamélis : Manuel de gynécologie naturopathique à l’usage des femmes, 1984.
Dr Northrup Christiane, Women’s Bodies Women’s Wisdom, 1994.
Owen Lara, Her Blood is Gold: Celebrating the Power of Menstruation, 1993.
Owen Lara, Her Blood Is Gold: Awakening to the Wisdom of Menstruation, 2009.
Pope Alexandra, The Wild Genie, The Healing Power of Menstruation, 2014.
Redgrove Peter, Shuttle Penelope, The Wise Wound, Menstruation and Everywoman, 2005.
Trélaün Maïtié, Les trésors du cycle de la femme, 2014.

Prenez bien soin de vous! <3 

 

Je vous embrasse, 

Alexandra

 

0 Comments

Leave a comment

Your email address will not be published.

0